La démocratie des crédules, by Gérald Bronner (french)

Posted by Anthony Baillard 2 months ago

La publication a déjà 6 ans et reste d'une actualité et d'une pertinence surprenante. © image RC

 

La démocratie des crédules, de Gérald Bronner, aux éditions PUF

Je ne vais présenter le sociologue Gérald Bronner, vous trouverez les informations, autant que les sources soient fiables, sur LinkedIn et Wikipedia.
Par contre, je vais m'attarder un tout petit peu sur ce livre de 2013 pour vous en conseiller vivement la lecture.

En plus de quelques exemples parfois amusants, parfois édifiants sur nos biais cognitifs, l'ouvrage nous fait part d'un point de vue fort intéressant sur les conséquences de ces biais dans un système démocratique à l'heure des TIC (Technologies de l'Information et de la Communication). Gérald Bronner nuance donc avec intelligence et une pointe d'humour les bienfaits de la "démocratisation de la démocratie". De l'effet Fort jusqu'à la négligence de la taille de l'échantillon, du biais de confirmation aux bulles de filtrage, du problème du prisonnier appliqué au journalisme à l'avarice cognitive, tout un pan de notre psychologie et de notre sociologie sont étudiés pour nous donner des clés de compréhension et d'action sur la vaste sphère de diffusion de l'information contemporaine. Sans négliger un style à la fois rigoureux et délié, impliquant le lecteur dans sa réflexion :
"Mais d'où tirent-ils leurs informations dans ce cas ? Si le lecteur n'a pas sauté trop de pages jusqu'à celle-ci, je gage qu'il saura répondre à cette question." (p. 181).

Certes, il y a certains points que j'aurais aimé voir abordés ou au moins énoncés, notamment la question de l'autorité des sources (selon la définition B.-1.a) du CNRTL). Il me semble que c'est un point essentiel dans la crise que connait notre société sur la propagation de croyances ou d'informations erronées, la mise en doute des experts et l'immense confusion qui règne sur Internet ; sujets traités dans le livre. Comme l'auteur le souligne, la construction d'une société est basée sur la confiance, et l'autorité d'une source est supposée représenter cette confiance d'une certaine façon. De la même façon, l'évocation du phénomène de suggestion, au sens psychologique (définition B du CNRTL), m'aurait semblé intéressant en tant qu'explication à la fois générale et partielle de certains biais décrits.
Et je pinaille sûrement, mais certains graphiques manquent un peu de rigueur (pas d'échelle).

Pour résumer, La démocratie des crédules constitue une très bonne porte d'entrée vers des questions essentiels pour aborder notre modernité "supra-informationnelle" sous l'angle de la cognition. De nombreuses références permettent de poursuivre ses propres recherches. Sans oublier que d'autres livres et articles ont été publiés depuis par l'ensemble de la communauté scientifique.

 

En savoir plus

Lien : La démocratie des crédules, aux éditions PUF
Vidéo : Intervention de Gérald Bronner à l'Institut d'astrophysique de Paris